avion

Bienvenue

Mialet, Ganges, 13 novembre 2022

 Une journée sur les traces des camisards. Formidable musée du Désert à Mialet, la grande et la petite histoire se côtoient comme jamais à travers cette myriade de documents importants ou émouvants. En ce début de XVIIIème siècle, notre région était au cœur des évènements. Vos témoignages familiaux m’ont fait comprendre combien les soubresauts de cette répression extrêmement violente (le plus jeune galérien avait 12 ans, le plus âgé 80...) se sont faits sentir jusqu’au XXème siècle.

 Nous quittons le musée avec beaucoup de questions en tête. Il faudra revenir. Une cinquième fois pour Suzanne et Jean-Louis ?

 Pour rejoindre Ganges, nous passons par Durfort où a été découvert en 1869, par Jules Ollier de Marichard dont nous avait parlé Jean-Michel Ott, un squelette complet de mammouth datant de deux millions d’années, de quoi faire un joli musée. Malheureusement pour les locaux, c’est la plus belle pièce de la galerie de Paléontologie du Muséum national d'histoire naturelle à Paris.

 Restaurant bien agréable (Le 711), le seul qui me promettait une salle isolée et un service rapide.

 La visite de Ganges n’est pas des plus spectaculaires mais nous permet d’étudier une ville protestante… appauvrie, une ville fanée selon Jean-Marc.

 Temple remarquable par son architecture à sept côtés et ses grandes dimensions, signes de la prédominance du protestantisme dans ce secteur (relire André Chamson).

 L’histoire du Désert s’est en grande partie écrite dans la nature, son approfondissement peut se réaliser par le plaisir de randonner à la recherche de grottes, de cols, parfois mentionnés par des stèles ou des cartes.

 Merci à Eliane, Isabelle et Michel Manilève pour leurs clichés. Cordialement, Thierry

 

TTT